Le Hobbit la Bataille des Cinq Armées

Ecrit par mega sur . Publié dans Télécharger Films, Téléchargez Films en DVDRIP 720P et 1080P Gratuitement


Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées

Résumé : Atteignant enfin la Montagne Solitaire, Thorin et les Nains, aidés par Bilbon le Hobbit, ont réussi à récupérer leur royaume et leur trésor. Mais ils ont également réveillé le dragon Smaug qui déchaîne désormais sa colère sur les habitants de Lac-ville. A présent, les Nains, les Elfes, les Humains mais aussi les Wrags et les Orques menés par le Nécromancien, convoitent les richesses de la Montagne Solitaire. La bataille des cinq armées est imminente et Bilbon est le seul à pouvoir unir ses amis contre les puissances obscures de Sauron.

Note 7,6/10 : Une conclusion incroyable et une fin superbe bien montée qui introduit le seigneur des anneaux. Des combats énormes surtout au début, et les 5 armées titanesque sauf que… enfin vous verrez. Des personnages encore plus attachant, d’autre survolé, bref, un moment énorme d’héroïc fantasy. J’ai tellement pleuré sur la fin, l’émotion est au rendez-vous.

Origine du film : Américain , néo-zélandais
Réalisateur : Peter Jackson
Acteurs : Martin Freeman, Richard Armitage, Evangeline Lilly
Genre : Action, Fantastique, Aventure
Durée : 2h24min
Date de sortie : 10 décembre 2014
Année de production : 2014
Titre original : The Hobbit: The Battle of the Five Armies

Telecharger  The Hobbit The Battle Of The Five Armies FRENCH BDRiP HD 720P

Version TRUEFRENCH BDRIP

Streaming

Uptobox

1fichier

Lien 01 OU Lien 02

Version FRENCH HD 720P

Uptobox

Lien 01 OU Lien 02

1fichier

Lien 01 OU Lien 02

Version FRENCH HD 1080P

Uptobox

Lien 01 OU Lien 02

1fichier

Lien 01 OU Lien 02

Critique :

Je vous invite directement à cliquer sur le lien ci-dessous ( et ce seulement si vous avez envie d’en savoir plus ). Rien de grave, c’est seulement pour clamer une petite remarque ( je ne supporte pas le terme de « coup de gueule » ). Bref, revenons en au film. Alors, ce dernier SDA/HOBBIT, qu’en ai-je pensé? C’était un régal, mais pas un film parfait. Et cela me fait un peu mal de vous dire cela, parce que cette conclusion épique, je l’ai attendue longtemps, très longtemps, peut-être trop. Bien que j’ai bien plus pris mon pied ici que pour les deux précédents « Hobbit », je dois reconnaître qu’il possède des défauts, mais des défauts que peu ont réellement dénoncé avec une totale impartialité. Concentrons-nous dessus en premier, pour pouvoir ensuite se faire plaisir sur ses points les plus positifs. Déja, il est vrai qu’il existe un problème d’écriture assez remarquable. Les personnages les plus anciens dans le récit ( principalement les nains ) ne sont pas fouillés, pas écrits, Jackson et les autres pensant surement qu’on les connaîtra tous pour prendre la peine d’y revenir.

Le soucis, c’est que très peu d’entre eux étaient approfondis dans les deux précédents volets, outre Fili et Kili. Thorin, par contre, pour me faire mentir, connait enfin une profondeur à la hauteur de son personnage. J’ai bien aimé Balin, surtout parce qu’on y fait une référence dans LSDA, mais les autres sont tout simplement inintéressants. Ils font plus de la figuration qu’autre chose. Par contre, pour les nouveaux arrivants, c’est vraiment bien fait. Mais l’on y reviendra plus tard, dans les points positifs. Ensuite, y’a l’édulcoration. Dans LSDA ( désolé, mais il y a presque obligation d’y faire une référence ), le sang coulait lors des batailles, ne plaisantait pas ( celle du Gouffre de Helm est impensable ). Ici, il n’y a rien, si ce n’est pour le dernier grand combat ( surement pour autoriser les décapitations aux yeux de la censure ). En soit, c’est plutôt décevant et assez génant, surtout que l’on s’attendait à tout son contraire. Ensuite, et je pense que la majeure partie des gens sera d’accord avec moi : l’introduction. Smaug, c’est pas n’importe qui, c’est Benedict Cumberbatch, Sherlock, Kahn, vous ne pouvez pas le virer au tout début du récit de cette manière. Surtout qu’il a quand même été le grand méchant des deux premiers films ( seulement évoqué dans le premier, c’est vrai, mais on le sentait bien plus dangereux qu’Azog ). Mais je pense que l’on ne peut pas dire qu’il soit bâclé.

Non, il y a eu un tel travail que cette idée ne doit même pas m’effleurer la pensée. Même si des défauts d’écriture persistent ( on n’en a rien à faire de la mort de deux personnages principaux ), le tout est assez solide pour que je puisse plus me concentrer sur ses points forts que sur ses points faibles. Déja, c’est foutrement épique, du genre que j’adore. J’ai pris mon pied de ce point de vue là, y’a pas à dire, c’était génial. Même si les CGI sont extrêmement nombreux et font parfois jeux vidéo, il est vrai ( encore que cela ne m’a pas dérangé, apportant une certaine esthétique au film que j’ai trouvée plaisante ), cela ne m’a pas dérangé. J’ai même trouvé cela plaisant, apportant une foule de détails et une action qui, pour ma part, était très très fluide et facilement distinctive. Malgré son édulcoration, l’action n’en souffre pas trop. Elle est réellement bluffante, impressionnante, déstabilisante. Et niveau CGI, j’ai trouvé qu’il y en avait moins que dans l’ultime bataille du « Retour du Roi ». C’est vrai qu’ils sont peut-être plus flagrants, mais lorsque l’on y réfléchit, il y en a tout de même moins.

En fait, c’est un film si impressionnant et spectaculaire que je trouve extrêmement complexe d’en parler pleinement. C’est exactement la même chose que pour le « Seigneur des Anneaux » et les deux premiers « Hobbit »; cela pourra vous paraître étrange, mais quand je visionne l’un de ces métrages, j’ai l’impression d’être dans un autre univers pendant environ trois heures ( 2h20, pour le coup ), de ne pas me situer dans mon fauteuil, de me trouver aux côtés du Hobbit et des nains dans la Terre du Milieu, d’Aragorn et de Legolas. Et Legolas, parlons en. Outre le fait qu’il soit bien plus approfondi que dans la trilogie du « Seigneur des Anneaux », il est également plus sombre. Son physique a changé, l’acteur a vieilli, et a perdu ce petit côté sympathique qu’il avait auparavant. C’est une excellente approche du personnage, sans aucun doute la meilleure. Personnellement, je n’aurai pas accepté de tomber sur un Legolas avec exactement la même personnalité que celle qu’il avait dans la précédente trilogie. Pour le coup, voilà un excellent choix d’écriture, même si l’on se demande clairement ce qui a pu le faire changer à ce point dans le futur ( élément pas très bien maîtrisé, il faut l’admettre ).

Perso, j’ai bien apprécié l’histoire de sa mère, cela lui apporte une sorte de passé qu’on ne lui connaissait pas. Ensuite, Tauriel. Bon, je ne vais pas non plus me taper tous les personnages, mais je dois bien admettre que son histoire d’amour avec le nain trouve enfin son utilité, et apporte au métrage en lui même. Même si la partie « Sauron » est un peu malmenée et bien trop rapide, le reste de l’écriture que je n’ai pas encore traité ( soit la partie folie de Thorin ) est plutôt bon. Je ne vais pas trop vous spoiler, ne vous inquiétez pas, et m’arréterez là pour ne pas pousser trop loin. Niveau acteurs, c’est le top. Malheureusement, je n’ai pas pu profiter de la VO, mais à ce que j’en ai vu dans le film et dans la BA, c’est vrament de l’excellent. Bloom est vraiment bon, Martin Freeman est extrêmement attachant et convaincant, Richard Armittage est très imposant, Luke Evans se veut un excellent guerrier, Ian McKellen ne chang epas d’un poil ( Christopher Lee est trop peu présent, tout comme Hugo Weaving ), Evangeline Lilly est convaincante et Lee Pace et tout simplement superbe.

Que dire de l’effrayant dragon, soit de Benedict Cumberbatch? Rien, il est parfait. J’ai bien aimé le comic releef du film qui, malgré un peu trop de surjeu, était assez bien écrit, quoi qu’un peu lassant au bout d’un moment. Niveau réalisation, c’est magnifique, et cela m’appuie dans mon propos : Peter Jackson a du génie, et pour cela, c’est extrêmement complexe de parler de ses films, tout comme il est dur de parler de métrages tels que « Star Wars » ou encore « 300 » ( premier du nom ). Génial de bout en bout, ce dernier « Hobbit » m’aura époustoufflé, et fournit, par six fois, des frissons. Les morceaux de bravoure sont magnifiques, certains passages réellement émouvants. Cela ne peut que faire verser sa petite larme que de penser que c’est notre dernière escapade en Terre du Milieu, magnifique saga qui aura pris plus de 13 ans à éblouir le monde. Peut-être pas le meilleur des six films, mais clairement le top du top niveau divertissement.

La BO est géniale, aussi vrai que j’ai adoré la présence des elfes et des nains ( on a enfin droit à de vrais combats avec eux! Oui! ) et le côté grandiose de la chose. La fin est magnifique, et la liaison avec la précédente saga est tout juste virtuose. Cela pourra paraître grossier, mais perso, je n’aurai pas rêvé meilleure conclusion. J’espère que cette critique ne vous sera pas parue trop décousue, mais comme je vous l’ai déja expliqué, il a été très complexe pour moi de parler de ce film. En tout cas, je vous le conseille grandement, c’est un superbe divertissement, un véritable coup de coeur, un film au souffle épique et grandiose. C’est spectaculaire, plein de bons sentiments et c’est un honnête divertissement. Un travail colossal a été mis en chantier pour le mettre au point, et pour cela, on lui doit le respect. Une claque, c’est sûr. Un régal, c’est indéniable.