Le Fil des souvenirs Victoria Hislop EPUB

Ecrit par mega sur . Publié dans EBOOKS


Le Fil des souvenirs Victoria Hislop PDF / EPUB

Résumé :1917, Thessalonique. Le jour de la naissance de Dimitris, un terrible incendie détruit la ville. Sa famille doit déménager dans les quartiers populaires. C’est là aussi que viennent s’installer des réfugiés turcs quelques années après. Parmi eux, Katherina. Le destin réunit les deux enfants, l’un héritier d’un empire textile, l’autre couturière prodige. Ensemble, ils seront les témoins d’une Grèce tourmentée, de l’occupation allemande aux révolutions civiles et à la dictature, qui défigureront leur cité autrefois multiethnique et fraternelle. Presque un siècle plus tard, de quels secrets sont-ils les gardiens ? Comment les transmettre avant qu’il ne soit trop tard ? Le temps est venu de dérouler le fil de leurs souvenirs…

Note 4.05/5 : Dans la même veine que L’île des oubliés, Victoria Hislop revisite l’histoire grecque du XXe siècle. Quel dommage néanmoins de connaître « la fin » dès le début ! La partie « actuelle » qui encadre le récit des 90 années passées, entre guerres, collaboration et… broderie, est un peu sans intérêt. Un ouvrage à découvrir néanmoins, ne serait-ce que pour l’histoire de cette partie de l’Europe durant ce siècle difficile.

Telecharger Le Fil des souvenirs Victoria Hislop EPUB

Lien Multi

Analyse

Au début du XXe siècle, Thessalonique était un rêve. Mille fois assiégée, elle en avait fait une force. Multiethnique, pluriconfessionnelle et fraternelle, c’était une cité miraculeuse. Mais, au pays des tragédies, même les rêves font long feu. Un incendie dévastateur en 1917, une guerre, puis deux, la peur, la faim, l’occupation, la déportation, et les hommes deviennent des chiens. Quand un frère est assassiné ou dénoncé s’évanouit l’amitié millénaire entre les peuples : les bras se lèvent pour venger, tuer, exterminer. Au matin de l’année 1945, la belle hellène est en lambeaux. La mathématique de guerre fait ses comptes : un Turc pour un Grec, un juif pour un chrétien, un Arabe pour un Séfarade. Dimitris, né en plein chaos le jour de l’incendie, était le riche héritier d’un empire textile grec. Katerina, arrachée trop tôt aux bras de sa mère turque, était une couturière exilée et pauvre. Bien sûr qu’ils n’auraient pas dû s’aimer. Installés malgré eux rue Irini, dans les quartiers populaires de la ville, ils ont regardé passer les révolutions, les dictatures et les catastrophes. Presque cent ans plus tard, comme les derniers gardiens du temps béni où Thessalonique était en paix, ils remontent le fil de leurs souvenirs devant Mitsos, leur petit-fils. »Dans la pénombre de leur appartement, où l’on ne distinguait pas l’aube du crépuscule,écrit Victoria Hislop,Katerina et Dimitris débutèrent leur récit. » A travers leur saga familiale, c’est un siècle de l’histoire européenne qui se déploie. Dans la digne ligne de « L’île des oubliés », best-seller vendu à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde, « Le fil des souvenirs » est une édifiante leçon de mémoire. Deux romans seulement et déjà un « style Hislop », une petite cantate qui n’effleure que par touches délicates les cordes du pathos et qui chante doucement la Méditerranée, la famille, le passé et un siècle grec que l’on connaît mal.

Lire la critique sur le site : LePoint