Billions Saison 1 [12/??] VOSTFR

Ecrit par mega sur . Publié dans Téléchargez vos Séries VF & VOSTFR en HD, Téléchargez vos Séries VOSTFR en SD / HD 720P Gratuitement


Billions VOSTFRRésumé : Dans le monde de la finance, un procureur fédéral de New York affronte certains des plus riches gestionnaires de fonds d’investissement des Etats-Unis…

Note 8.7/10 :Billions a été commandée par Showtime en mars 2015. Elle a été créée par Brian Koppelman, David Levien ainsi qu’Andrew Ross Sorkin qui est un journaliste financier3.Les deux scénaristes Brian Koppelman et David Levien ont déclaré qu’ils ne cherchent pas à porter de jugement moral sur le monde de la finance mais qu’ils sont plus intéressés par les personnalités des deux protagonistes interprétés par Paul Giamatti et Damian Lewis4.

Réalisateur : Andrew Ross Sorkin
Origine de la serie : Américaine
Genre : Drame
Acteurs : Damian Lewis, Paul Giamatti, David Costabile
Statut : En production

Telecharger Billions Saison 01 VOSTFR HD 720P

Saison 01 VOSTFR HDTV

Multiup

Episode 01 a 12 Final OU Episode 01 a 12 Final

Episode 12 Final

Critique :

Showtime assure son avenir avec Billions, c’est dés le démarrage un quasi sans faute. Subjectivement je dois dire pourtant qu’à la base la série n’avait rien pour m’attirer. Dans la vie réelle les histoires de traders me font piquer du nez, ce ne sont pas des gens qui me captivent. En général dans la fiction ça me fait le même effet, j’étais par exemple resté assez froid devant Le Loup de Wall Street (marrant la scène de frappage de poitrail de Maggie Siff, je me suis demandé si c’était un clin d’?il ou une pratique réelle dans la finance).

Mais malgré mes réticences sur le sujet, Billions est parvenu à me subjuguer d’entrée de jeu et quand bien même certains échanges sur les conflits d’intérêts, délits d’initiés et autres astuces pour faire du pognon de façon plus ou moins recommandables (les échanges à répétition de sac de frics étaient assez rigolos) m’ont obligé à faire de multiples lectures arrières (pénible pour moi à suivre en VO). Tout s’explique par une mécanique redoutable pour articuler le principe du show. Deux personnages magnifiques servis par des acteurs remarquables + des protagonistes secondaires impeccables qui n’ont rien à voir avec le faire valoir. La simple idée que Wendy la femme de Rhoades bosse pour Axelrod est déjà ultra prometteur d’un bordel considérable. C’est tellement bien huilé qu’on sait que le duel entre l’attorney et le golden boy va être fracassant et ne peut que tenir ses promesses. Le casting est idéal, Damian Lewis le fringuant et Paul Giamatti le roublard assurent comme des bêtes, je sens que je vais les adorer ces deux là dans ces rôles. C’est du niveau de Francis Underwood dans House of Cards pour les zones d’ombre et de lumière. Ce seul pilote est déjà bourré de scènes anthologiques (le diner familial des Axelrod avec les deux mômes complètement fanatisés par la philosophie de la gagne des parents…). C’est ultra bien dialogué, il y a des répliques qui m’ont fait mourir de rire.

La seule réserve, c’est le côté science fiction de Billions. Parce qu’à ce jour il n’y a jamais eu d’attorney qui ait réellement fait trembler le casino de Wall Street, ils sont tous passés à travers lors des derniers scandales à un pauvre Madoff près et il faut bien avouer qu’actuellement les banksters font la pluie et le beau temps et ont pris le pas sur le politique. Mais Chuck le dit lui-même, ses prédécesseurs étaient des nouilles, lui est un incorruptible intégriste, un pur et dur (avec des penchants sado maso quand même)… Bref rare que je sois autant séduit de prime abord (ça m’évoque le lancement en trombe de Ray Donovan), les hostilités sont déclarées dés la fin de l’épisode, derrière ça va se tarter méchamment. Une série qui peut faire date.